Adoption responsable

Notre objectif est bien sûr de pouvoir trouver une famille à nos pensionnaires et notre équipe met tout en œuvre pour y parvenir.

En fonction de ce que nous savons ou des observations faîtes au sein du refuge, nous faisons de notre mieux pour vous orienter et vous accompagner dans votre démarche et trouver l’animal qui puisse correspondre à votre mode de vie avec le souhait que chaque adoption soit définitive et réussie.

Toutefois, votre rôle dans cette démarche est tout aussi important !

Adopter dans un refuge est une décision honorable mais c’est une décision qui devra être réfléchie et responsable.
Ce n’est pas une décision qui se prend à la légère, on n’adopte pas un animal sur un coup de tête.
Il faut se poser les bonnes questions car c’est une grande responsabilité que d’adopter un animal et de tout faire pour qu’il soit heureux.

"Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé"
Antoine de St Exupéry

Les bonnes questions à se poser avant d'adopter

  1. Pourquoi est-ce je souhaite un animal de compagnie ?
  2. Suis-je prêt à m’engager et ai-je assez de temps à consacrer à cet animal ?
  3. Ai-je la place pour l’accueillir à mon domicile ? Suis-je prêt à la cohabitation ?
  4. Ai-je les moyens financiers ?
  5. Que vais-je en faire si je pars en vacances ? Si je m’absente ou suis hospitalisé ?
  6. Le choix d’un animal en adéquation avec votre foyer.

Pourquoi est-ce que je souhaite un animal de compagnie ?

Vous devez être capable de définir pourquoi vous souhaitez adopter un animal et qu’est ce que vous attendez de lui.

Souhaitez-vous un compagnon uniquement pour vous tenir compagnie contre la solitude, pour partager des activités sportives ou pour vous accompagner en balade par tous les temps ?  Voulez-vous un chien pour faire plaisir à vos enfants ou souhaitez-vous une boule de poil pour vous tenir compagnie sur votre canapé? Votre choix devra correspondre à votre mode de vie, à vos envies, à votre caractère.
Mais attention si vous souhaitez uniquement une « petite chose » agréable à caresser, à prendre contre vous quand cela vous intéresse mais que vous n’avez pas une minute à vous, que vous n’avez ni l’envie de sortir par tous les temps ou de changer une litière 2 à 3 fois par semaine, mieux vaut prendre une peluche.
Vous voulez un chien, pour vous motiver quand vous courrez ? Pas question de le ranger avec vos chaussures de sport, à la fin de l’entraînement !
Ne vous laissez pas non plus tenter par le phénomène de mode ! Avoir un animal ou telle ou telle race parce que c’est tendance, vous risqueriez d’être très vite dépassé.

Un animal n’est ni un jouet, ni un objet !
L’animal est un être sensible, un capteur d’émotions. Il est prêt à vous offrir un amour inconditionnel, une présence rassurante et revigorante, mais il est essentiel que,vous aussi, soyez capable de lui proposer une vie en adéquation avec ses besoins psychologiques et physiques.

De même, qu’il est nécessaire de savoir, au sein de votre foyer, qui souhaite l’animal ? Est-ce vous uniquement, est-ce vos enfants ? Est-ce l’ensemble du foyer ?
Enfant, vous avez grandi avec un chien, un chat ou même plusieurs et vous souhaitez reproduire cette situation si agréable et riche en émotion mais ne perdez pas de vue qu’à présent c’est vous, et non vos parents, qui serez tenu de l’éduquer, de le sortir ou de nettoyer sa litière, de le nourrir et de l’amener chez le vétérinaire.  Tout comme, si vous souhaitez faire plaisir à vos enfants, gardez à l’esprit que ce ne sont pas eux qui vont l’assumer mais bien vous.

Une adoption réussie, c’est une adoption où l’ensemble des personnes concernées sont d’accord et prêtes à s’investir auprès de l’animal

Suis-je prêt à m'engager et ai-je assez de temps libre pour m'en occuper ?

Adopter un animal, demande du temps et cela tout au long de sa vie. Vous devrez donc prendre soin de lui pendant 10 ou 15 ans selon les races.

Que vous partiez en vacances, que vous ayez de nombreuses activités, que votre emploi du temps ou votre situation familiale change ou que votre famille s’agrandisse….votre animal est là et le sera pour un moment et ce n’est pas un objet de consommation dont on peut se débarrasser à la moindre contrainte.
Si vous êtes seul, les grasses matinées, les soirées qui se terminent à pas d’heure, les journées sans mettre le nez dehors, un dîner avec les collègues sans rentrer à la maison en milieu de journée, un apéro après le travail qui s’éternise, tout ceci ne sera plus possible avec un chien et dans certaines situations, peu agréable pour un chat.
Seul ou en couple, il faut penser que vos week-ends improvisés au dernier moment ou vos vacances à l’autre bout du monde ne seront plus d’actualité sans un minimum d’organisation.

Accueillir un animal dans votre foyer est une grande source de bonheur mais c’est aussi une source de contraintes et d’organisation qu’il ne faut pas négliger.

Êtes-vous sûr que vos obligations professionnelles, familiales….vous laisse assez de temps pour être présent pour l’animal que vous souhaitez adopter ?
Un chien peut aisément apprendre à rester seul plusieurs heures, pour autant que l’apprentissage se soit fait petit à petit depuis son plus jeune âge. Mais il ne peut pas rester enfermé toute la journée, il vous faudra lui consacrer du temps pour ses sorties hygiéniques, jouer avec lui, pour aller le promener, peu importe le temps qu’il fait. Si vous vous décidez pour un chiot, il demandera beaucoup d’attention pendant les premiers mois et même la première année, vous devrez lui apprendre la propreté, les règles à respecter, vous devrez le socialiser, suivre des cours, il vous faudra beaucoup de temps et de patience à lui consacrer
Certains animaux ne supporteront pas votre absence et cela peut engendrer des dégâts (destruction…) et des nuisances (aboiements…)
Le chat, certes, semble nécessiter moins de temps et de sorties mais il ne faut pas s’y tromper car la litière du chat doit être changée deux à trois fois par semaine. D’autre part, le chat a besoin que son entourage humain soit suffisamment disponible pour lui consacrer du temps, lui parler et jouer avec lui…

Soyez conscient que, malgré vos journées remplies, Il faudra malgré tout que vous puissiez accorder du temps à votre animal (promenade, jeu, soins, entretien, nettoyage de litière, de gamelles….)
Tous les jours, par tous les temps et été comme hiver
.

Ai-je la place pour l'accueillir ? Suis-je prêt à accepter la cohabitation ?

Il est primordial que votre habitat dispose d’un espace de vie convenable pour vous et un nouvel animal.

La présence d’un compagnon chez soi repose sur le principe de la colocation. Il peut prendre beaucoup de place et empiéter sur votre confort de vie, comme vous sur le sien.
Avez-vous prévu l’endroit où vous mettrez son panier, ses gamelles, sa litière….?

N’êtes-vous pas trop maniaque pour un animal ?
Fées du logis et malades des tâches, prenez garde ! Nos animaux n’ont pas le sens du rangement et de la propreté aussi développé que vous. Ils ne s’essuient pas les pattes en rentrant et ne se préoccupent pas des poils qu’ils laissent derrière. Mangent et boivent sans serviette de table. Ne se douchent pas tous les jours, font leurs griffes, mâchouillent tous objets qui peuvent être à leur portée. Montent sur le canapé, les rideaux, grattent et mangent les plantes vertes…..

D’autre part, pour certains animaux, nous privilégions, effectivement, un jardin, car ces animaux sont habitués à l’extérieur ou encore pour certains, la nécessité d’un extérieur est primordiale.
Posséder un jardin représente un bel avantage mais ce dernier doit être bien clôturé pour éviter d’éventuelles fugues. Et n’oubliez pas qu’avoir un jardin, ne vous dispense pas de sorties extérieures et de longues balades avec votre chien qui appréciera de pouvoir se défouler et découvrir un nouvel environnement à vos côtés
Si vous n’en disposez pas, ce n’est pas rédhibitoire
, mais :
Évitez les grands chiens, les chiens nécessitant une activité physique et optez pour un peut-être plus âgé et déjà habitué à vivre en intérieur ou une race adopté à la vie en appartement et n’oubliez pas, que pour un chien, vous devrez sortir ce dernier plusieurs fois par jour pour ses besoins et lui permettre de se défouler. Pour un chat, le nettoyage de la litière.
Les chiots en apprentissage de propreté ont besoin d’encore plus de sorties !

Ai-je les moyens financiers ?

Posséder un animal, c’est un investissement financier aussi. Il faut penser au budget nourriture, accessoires, jouets et accessoirement les frais d’un dressage professionnel…. mais aussi les frais vétérinaires.

Vos dépenses vont dépendre, bien sûr, de l’animal : chat ou chien, de sa taille et de sa race.

Nos animaux sont identifiés, vaccinés et pour la plupart, stérilisés mais il faudra prévoir le rappel de vaccin chaque année et les éventuels imprévus en cas de maladie ou d’accident

A ceci, il faut ajouter

  • Les frais de nourriture, friandises, gamelles
  • Le coût du matériel, laisse, collier, harnais, panier/corbeille, jouets etc.
  • La prévention contre les parasites
  • Les éventuels cours d’éducation ou de club canin.
  • Les frais de toilettage (en fonction de la race choisie, ce coût supplémentaire n’est pas à négliger)
  • Les frais de garde si vous faîtes appel à une pension canine.

Que vais-je en faire quand je suis en vacances ? Qui va s'en occuper ?

Les refuges débordent, chaque année pendant la période estivale, d’animaux abandonnés par des propriétaires qui n’ont pas trouvé, ou qui n’ont pas voulu trouver une solution acceptable pour leur animal !
Nombreux pensent qu’ils pourront compter sur la famille, les amis ou encore les voisins. Mais en-êtes vous si sûr ?
Si un chat peut rester seul un week-end, ce n’est pas le cas du chien. Et pour chacun de vos moyens ou longs séjours, vous serez obligé de réfléchir à un mode de garde ou aux lieux susceptibles d’accueillir votre compagnon.
Si vous ne pouvez l’emmener, d’autres solutions existent : familles d’accueil, pensions, gardes ou visites à domicile… mais elles ont un coût qu’il faut aussi prendre en compte

Le choix d'un animal en adéquation avec mon foyer

Même si nous vous accompagnons votre démarche, il est important aussi que vous preniez en considération : la composition de votre foyer.
Est-ce que l’animal est adéquation avec caractère et vos attentes ? Si vous avez des enfants, si vous avez d’autres animaux, n’y a t-il pas une personne allergique dans mon entourage…..

Autant de facteurs à prendre en compte dans le choix de l’animal pour que son intégration soit en adéquation avec le foyer qui l’attend.

Bien sûr, nous ne pourrons présager de l’avenir, ni du comportement de l’animal au sein de son foyer d’adoption, mais nous souhaitons mettre toutes les chances de son côté et du votre pour aboutir à une adoption responsable, une adoption réussie et définitive.